Immobiliers


Quelques conseils afin d'éviter les pièges !


Environnement de l’objet

Quelques facteurs influencent la valeur de revente d’un immeuble

  • La distance entre l’objet et les écoles, les commerces, la gare ou les autres transports publics, ainsi que sa situation (d’ensoleillement, de lumière mais également la proximité d’industries, du fait du bruit et autres nuisances qu’elles peuvent engendrer).
  • Il faut également se poser la question de savoir dans quel plan de zones est située l’habitation ? Si les terrains sont constructibles ? A quelle hauteur ? Quelles sont les limites des zones mitoyennes ? Ces renseignements peuvent être obtenus auprès de la commune.
  • Il est en outre important de connaître l’état des charges grevant le bien-fonds. Ainsi, des servitudes (de jour, de passage, etc.) ou des hypothèques sont-elles inscrites sur la parcelle ?

A cet égard, assurez-vous que les artisans et entrepreneurs ayant effectué des travaux sur l’immeuble ont bien tous été payés. En effet, la loi autorise ces personnes à faire inscrire dans les trois mois dès la fin des travaux une hypothèque à concurrence de leurs créances impayées (art. 839 CC). Faites donc particulièrement attention lorsque vous achetez un bien « clés en mains », car dans l’hypothèse ou le vendeur/entrepreneur n’aurait pas rémunéré les artisans ou entrepreneurs ayant œuvré sur le chantier à l’aide de l’argent que vous lui auriez versé, vous vous exposez à devoir payer une deuxième fois les montants dus, directement cette fois en mains des artisans et entrepreneurs.

La loi permet également aux membres d’une communauté héréditaire d’obtenir une hypothèque légale pour garantir leurs droits dans le partage.

Consultez donc, préalablement à toute acquisition, l’extrait du registre foncier concernant la parcelle.

Qualité de l’objet

L’état général de l’immeuble

  • Toutes traces d’humidité dans les murs et les plafonds de même que d’éventuelles fissures doivent attirer votre attention. Faites-vous accompagner d’un ingénieur ou d’un architecte: le montant de cette expertise sera dérisoire au regard des investissements que vous pourriez être amenés à consentir pour remédier à un problème que vous n’auriez pas décelé.
  • Dans le cas d’un objet déjà construit, il est particulièrement important de vérifier les revêtements extérieurs, l’isolation, le chauffage et les pièces d’eaux.
  • Tout comme le locataire, vous devez vérifier l’état de l’immeuble aussitôt que vous entrez en sa possession, faire une liste détaillée des défauts éventuels que vous constateriez et l’envoyer immédiatement par courrier inscrit au vendeur, sous peine d’être déchu de vos droits à la garantie.

Transformation & rénovation

Choix des entreprises, de l’architecte et de l’ingénieur

  • Dans l’éventualité de travaux importants, optez pour un mandat général avec l’architecte, comprenant la planification, les devis et la surveillance des travaux. L’architecte répond ainsi de l’exécution de ceux-ci et selon les règles en vigueur.
  • Examinez plusieurs devis, les références de l’architecte, allez voir ses réalisations, assurez vous qu’il appartient à une organisation professionnelle reconnue. Mais surtout prenez votre temps !

Solutions pour éviter les mauvaises surprises

Une petite dépense afin de rester serein en toutes circonstances !

Ne faites pas de fausses économies, protégez vous de tous dommages aux personnes, aux choses et au patrimoine qui pourraient survenir en cours de chantier, dus par exemple à une erreur de planification ou dans la direction des travaux. L’assurance responsabilité civile du maître de l’ouvrage est là pour répondre à toutes ces éventualités.

Il est également important d’assurer la continuité du chantier après un accident, par exemple si un pan de mur s’effondre, ou si une dalle de béton a été mal calculée. A qui incombe la responsabilité dans de tels cas ? L’assurance de travaux de construction est alors spécialement adaptée dans de telles circonstances.

LE RISK MANAGEMENT ET SON ANALYSE

Qui est à l’abri d’un sinistre ? Personne ! C’est pour cela que nous vous assistons dans l’identification des risques commerciaux et industriels que vous encourez et qui sont susceptibles d’entraîner pour vous une perte financière. Nous vous aidons notamment à évaluer l’importance et la fréquence des sinistres potentiels et examinons avec vous les moyens de les prévenir ou d’en atténuer les conséquences. Nous vous aidons également à déterminer quels sont vos propres risques d’entrepreneur, et à les limiter par l’introduction de franchises, d’un “stop-loss” ou par la constitution de réserves.

LA GESTION ET LE SUIVI

Les conditions auxquelles sont soumis vos contrats d’assurances changent rapidement, vos besoins diminuent ou augmentent en fonction de votre activité. Nous suivons le portefeuille d’assurance de nos clients avec le même soin que nous apportons à nos propres affaires.
Comme courtiers, nous travaillons en toute indépendance, nous ne dépendons d’aucune assurance et nous nous attachons uniquement à servir vos intérêts.
L’optimisation de votre portefeuille d’assurance est également un élément essentiel dans la bonne marche de votre entreprise. Pour cela, nous réduisons s’il y a lieu les couvertures inutiles ou multiples. Nous vous rendons attentif aux lacunes à combler. Il est entendu que vous restez entièrement libres d’accepter ou de refuser les modifications proposées.